Néandertal

  • Scénariste :  Emmanuel Roudier
  • Dessinateur :  Emmanuel Roudier
  • 2007/2011
  • Glénat

Résumé éditeur

Laghou, fils de Maâhb et de Mulghar, de la tribu du clan de l’Ours, né boiteux, ne peut être chasseur. Marginalisé, il est relégué façonneur d’armes. Pour l’honneur et la survie de son clan, il doit pourtant affronter Longue Barbe, un bison réputé invincible. Pour y parvenir, il part à la rencontre d’un clan, seul détenteur d’une arme extraordinaire, celle que l’on nomme le « Cristal de chasse ».
Emmanuel Roudier s’appuie sur une vaste documentation pour redonner vie à ce monde disparu. Les périls et les épreuves auxquels sont confrontés les protagonistes de cette aventure sont le reflet des dangers bien réels que pouvaient rencontrer nos lointains cousins. Leur spiritualité, la richesse de leur croyances sont aussi restituées avec précision, puisque leur espèce est la toute première à nous en avoir laissé trace. L’auteur a veillé à la vraisemblance de la psychologie de ces humains archaïques, telle qu’elle se forgeait à l’époque où quelques milliers de ces chasseurs nomades vivaient sur le territoire sauvage que nous appelons aujourd’hui le sud de la France.

Notre avis

« Neandertal » est un beau voyage initiatique à l’époque préhistorique. On y découvre la vie nomade de ces cousins lointains qui vivaient dans un monde qui ressemblent au nôtre, nous sommes bien sur Terre. Tout y est crédible, réaliste, que ce soit les coutumes et les mœurs décrits, les paysages, la faune, la flore, les pratiques de chasse. Leur langage châtié surprend au départ, mais permet finalement de bien rentrer dans l’histoire, de donner plus d’épaisseur aux personnages, qui sont nombreux et bavards. J’ai tout particulièrement aimé le voyage, la rencontre avec ces toutes petites communautés, le clan de l’Ours, le clan de la Lune, la tribu des Mousses. Autant de voyage qui nous font découvrir la naissance d’une humanité, et pas seulement des sociétés primitives basées sur les rapports de force. Les personnages sont bien campés, chaque clan est typé, et la lecture s’en trouve facilité.
Le dessin d’Emmanuel Roudier est classique, mais riche de détails. Les paysages sont somptueux et nous laissent découvrir ce qu’est un terre sans habitation, sans route ni construction. Son travail sur la couleur, les effets de nuit, sont superbes et contribuent à donner à cette trilogie une très belle facture.

A lire d’une traite, un très beau voyage !

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s