Centaurus

  • Scénariste : Léo & Rodolphe
  • Dessinateur :  Zoran Janjetov
  • Coloriste : Zoran Janjetov Jr.
  • 2015 – 2019
  • Glénat

Résumé éditeur

Episode I – Terre promise
Un gigantesque « vaisseau monde » a quitté la Terre à l’agonie. Vingt générations se sont succédée depuis son départ. Sa finalité : trouver une planète susceptible d’accueillir nos descendants. Vera, satellite de l’étoile Proxima Centaurus, pourrait convenir. Envoyé en reconnaissance, un équipage va perdre la liaison avec le vaisseau et découvrir un monde qui ressemble à celui du Jurassique.

Episode II – Terre étrangère
Ça y est ! Une première équipe de reconnaissance a débarqué sur cette mystérieuse planète qui pourrait être LA terre d’accueil pour les habitants du vaisseau-monde en quête de planète habitable depuis plus de 400 ans. Mais qui dit mission d’exploration dit dangers potentiels, et ce ne sont pas les étranges visions de June qui vont simplifier les choses ni rassurer qui que ce soit. 

Episode III – Terre de folie
L’équipe de reconnaissance qui a débarqué sur la planète Véra se retrouve face à un Mont Saint-Michel fidèlement reconstitué mais totalement abandonné. Elle y retrouve aussi bien de l’argent terrien que des boules à neige pour touristes. Les mystères autour de cette planète se font de plus en plus étranges et les dangers de plus en plus grands…

Episode IV – Terre d’angoisse
À bord du vaisseau, les forces de l’ordre poursuivent leur enquête sur des meurtres perpétués ces derniers temps. La tâche ne leur est pas facilitée dans l’atmosphère délétère qui semble s’appauvrir en oxygène. L’équipage, lui, a atterri sur une planète qui n’est pas la planète Véra mais pour l’instant ils font face à une autre priorité : retrouver June sans qui leur sécurité est compromise.

Episode V – Terre de mort
« Nous avons mis toutes nos ressources pour découvrir l’origine du mal. Nous avons disséqué nos morts à la recherche d’une explication. Nous avons analysé l’air que nous respirions, l’eau que nous buvions, les aliments que nous consommions. Aucune bactérie inconnue, aucun virus endémique n’ont été trouvés. Puis, nous avons vu les filaments et nous avons compris : le mal venait du sous-sol et il était partout ! »

Notre avis

Rodolphe et Léo nous emmènent tout d’abord en voyage dans un vaisseau monde terrien vieillissant, puis dans une contrée inconnue, où l’on découvre peu à peu la faune, la flore et les vestiges d’une civilisation perdue. Et si les paysages semblent paradisiaques au premier abord, ils se révèlent être un monde hostile, un peu à la Star Trek. Peu à peu, l’expédition se compliquent, les personnages prennent du corps, se dévoilent ou non, l’aventure devient trépidante. Le mystère demeure durant les quatre premiers tomes, le cinquième étant l’album des révélations.
Si la trame est classique, le dessin l’est tout autant. Et je pense que c’est pour cela que c’est une aventure qui fonctionne. On dévore les 5 volumes en un rien de temps comme un bon roman, il n’y a pas d’aspérité, juste le plaisir de découvrir, comme les héros, des mondes fantastiques, bien loin de notre quotidien. En cela Janjenov est très très efficace, les décors sont grandioses, les personnages crédibles. Un look un peu à la Paul Verhoeven, et j’aime cela.


Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s