Le sommet des dieux

  • Scénariste : Jirô Taniguchi d’après l’oeuvre de Baku Yumebakura
  • Dessinateur :  Jirô Taniguchi
  • 2000/2003
  • Kana

Résumé éditeur

Quand les hommes font face à la nature, c’est d’abord eux qu’ils affrontent. Qui mieux que Jirô Taniguchi pourrait nous le faire comprendre? À travers le regard et les souvenirs du héros-photographe Fukamachi Makoto, le lecteur pénètre dans un monde à part où cohabitent la dure loi de la montagne et la folle passion des hommes.
L’histoire du « Sommet des Dieux » est adaptée d’un roman très célèbre au Japon, écrit par Yumemakura Baku. Taniguchi rêvait de pouvoir le transposer en manga, c’est chose faite et avec maestria!
Entre poésie, action et suspense, ce manga nous emmène très loin au cœur de l’Himalaya.
Le manga est pré-publié dans le magazine Business Jump de l’éditeur Shūeisha entre 2000 et 2003, avant d’être compilé en cinq tomes. En France, le manga est édité par Kana entre mars 2004 et mai 2005.

Notre avis

Pour être honnête, je ne suis pas un passionné de la montagne, et je ne me suis intéressé au « Sommet des dieux » que parce qu’on m’a prêté les 5 volumes. 5 volumes, c’est long, très long, mais je dois reconnaître qu’on se laisse prendre par le récit, par les personnages, et cette histoire magnifiquement illustrée par Taniguchi devient passionnante. Le fil conducteur : « Fukamachi, photographe alpiniste traumatisé par la mort récente de deux amis, arpente les rues de Katmandou. En chinant, il découvre un vieil appareil photo dont les pellicules pourraient changer le cours de l’histoire de l’alpinisme mondial, amenant la preuve que George Mallory et Andrew Irvine ont été les premiers hommes à avoir atteint le sommet du mont Everest . Un fil conducteur qui l’amènera à mener l’enquête pour savoir comment Habu Jôji est devenu Bikhalu Sank, « le serpent venimeux » redouté de tous les sherpas du Népal…
Le dessin est très réaliste, la montagne, les sommets à gravir, bien qu’en noir et blanc, sont grandioses, spectaculaires, la nature y est brute, glaçante et dangereuse. « Le sommet des dieux » raconte l’histoire des alpinistes japonais, des hommes obsédés par la montagne, prêt à risquer leur vie sur les sommets du monde.
A découvrir et à lire d’une traite…

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s