Uchronie[s]

  • Scénariste : Eric Corbeyran
  • Dessinatrice : Djillali Defali (New York), Tibéry (New Harlem) & Eric Chabbert (New Byzance + épilogue)
  • 2008-2011
  • Glénat

Résumé de l’éditeur

Trois univers parallèles. Trois séries de trois tomes achevées par un dixième album. Uchronie[s] : la grande saga de Corbeyran.

Uchronie[s] – New Byzance – Tome 1 – Ruines
Zack Kosinski est un prescient, capable de voir d’autres réalités par-delà la nôtre, capable de vivre sur d’autres “Terre”, parfaitement similaires à la nôtre, mais qui ont parfois évolué de manière subtilement différente… New Byzance : depuis les attentats de septembre 2001, le capitalisme a été balayé du paysage politique. Ben Laden est considéré comme un libérateur. Et ses adeptes ont installé l’Utopie fondamentalisme, qui régit depuis plus de 200 ans l’organisation des principales nations occidentales et asiatiques. Une organisation rigoriste et sévère, où les femmes n’occupent plus le moindrerôle d’importance et où la police est omniprésente. Dans ce monde verrouillé, terriblement ordonné mais paradoxalement paisible, Zack exerce ses fonctions de prescient d’une bien étrange manière… Chargé de projeter dans l’esprit de ceux qui sont soupçonnés de crime par la pensée, des rêves agissant comme une sorte d’électrochoc, il reconfigure ainsi mentalement tout contestataire de l’Utopie Fondamentaliste. Zack est donc un rouage essentiel du système. Jusqu’où jour où on lance un mandat de recherche contre lui pour une raison inconnue. Le prescient n’a alors plus qu’à se jeter sur les chemins de la clandestinité. Et pour la première fois de sa vie affronter l’inconnu…

Uchronie[s] – New Byzance – Tome 2 – Résistances
Zack Kosinski était un des rouages essentiels de New Byzance. Un homme important, dont la prescience servait à localiser les criminels avant qu’ils ne sachent eux-mêmes quels forfait ils allaient commettre. Ce qui assurait à l’Utopie fondamentaliste, système totalitaire bâti sur les ruines du 11 septembre, un excellent moyen de contrôle de sa population… Jusqu’au jour ou Zack lui-même commence à être inquiété par ceux qu’ils servaient… Et qui ne lui laissent dès lors d’autre choix que de se jete r sur les chemins de la clandestinité. Avec le risque que Zack ne décide de percer à jour certains mystères que ses dirigeants auraient préférés voir rester enfouis? Uchronie[s] – New Byzance – Tome 2 – Résistances

Uchronie[s] – New Byzance – Tome 3 – Réalités
Zack Kosinski était un prescient, rouage essentiel de l’Utopie fondamentaliste, un système totalitaire bâti sur les ruines du 11 septembre et reposant sur une intransigeante interprétation du Coran, ainsi que sur la toute puissance de son leader, Omar. Devenu suspect aux yeux de sa propre administration, Zack est contraint d’emprunter le chemin de la clandestinité et de la rébellion, ouvrant ainsi les yeux avec horreur sur ce système dont il fut le complice et dont il se retrouve aujourd’hui l’adversaire.
Dans les rangs des rebelles, Zack rencontre Emily, prisonnière d’une cage dorée et qui a, tout comme lui, été obligée de tout abandonner pour fuir ce monde étouffant. Ils sont poussés à l’action par le mouvement séditieux qui les accueille, mais Emily est hélas capturée lors de leur première mission d’infiltration. Elle sera immédiatement envoyée en « rééducation ».
Quelques jours plus tard, Zack est réhabilité grâce à son père, le détenu Hassan, physicien de génie, qui accepte de poursuivre ses recherches interrompues sur la fusion noire, à la condition que son fils ait la vie sauve. Le travail d’Hassan devrait permettre d’accélérer la construction d’Utopia – une cité intemporelle et indestructible – qui constitue l’apogée de la carrière politique du leader Omar…
Mais Zack n’est pas au bout de ses surprises : il découvre que c’est Tia qui aurait dénoncé Emily, et qui intrigue pour aider Hassan à quitter New Byzance. Qui est Tia ? Une amie ou une ennemie ? Mais surtout, comment sait-elle autant de choses sur Hassan, anciennement Charles Kosinski, et notamment le fait qu’il viendrait d’une autre réalité ?

Uchronie[s] – New Harlem – Tome 1 – Rapt
Zack Kosinski est un prescient, capable de voir d’autres réalités par-delà la nôtre, capable de vivre sur d’autres “Terre”, parfaitement similaires à la nôtre, mais qui ont parfois évolué de manière subtilement différente… New Harlem : tous les postes-clés de la société sont aux mains des Afro-Américains du Black Order, descendants des Black Panthers. Les Blancs, eux, survivent dans des ghettos crasseux où la brutalité et la misère font loi. Certains parviennent toutefois à prendre l’ascenseur social, pour peu qu’ils aient un don spécial intéressant les hauts responsables noirs, comme les prescients par exemple, très appréciés pour leur capacité à anticiper les soubresauts du onde politique et économique. C’est ainsi que le petit Zack va se trouver tiré du misérable cocon familial contre une importante somme d’argent. Et devenir un des conseillers les plus influents qui soient. Mais à trop prédire leur avenir aux autres on ublie peut-être de se pencher sur le sien… Et Zack va rapidement découvrir que son pouvoir n’intéresse pas seulement les noirs. Mais aussi la Fraternité blanche, une dangereuse organisation terroriste qui va organiser son enlèvement…

Uchronie[s] – New Harlem – Tome 2 – Rétro-cognition
New Harlem : au sein de cette réalité où les noirs occupent tous les poste-clés de la société, reléguant les blancs dans des ghettos crasseux, les dons de prescience de Zack l’ont conduit à occuper une place de choix dans une multinationale pour laquelle il prédit l’avenir favorable ou non des paris financiers de ses employeurs. Enlevé par ses propres parents, qui l’avaient vendus au Magnat Tyrone Brown, et qui souhaitaient 20 ans après lui soutirer encore un peu plus d’argent, Zack va être accusé du meurtre de ce dernier. Et voir totalement s’effondrer les piliers de sa vie. Ainsi que les fondements de ses convictions les plus sûres. Car même ses plus vieux amis semblent prêts à le trahir. Simplement pour qu’il n’utilise plus une part insoupçonnée de son don de prescience. Une part qui pourrait bien causer la ruine de New Harlem… Uchronie[s]

Uchronie[s] – New Harlem – Tome 3Révisionnisme
Seul prescient capable de voir aussi le passé, Zack est devenu l’icône de l’opposition à la domination des Noirs, celui qui doit révéler la vérité. Après avoir échappé à une tentative d’assassinat, Zack se remet à l’hôpital. Son père est auprès de lui. Grâce à ses révélations et aux visions qu’il a pendant sa convalescence, Zack commence à comprendre son histoire, qui a commencé dans une autre réalité…Les ponts entre les trois mondes deviennent plus évidents : si certains individus existent dans chacun d’eux, avec les mêmes forces et faiblesses mais des destinées différentes, d’autres semblent voyager de l’un à l’autre… 

Uchronie[s] – New York – Tome 1 – Renaissance
Après New Byzance et New Harlem, l’univers d’ « Uchronies » fait escale à New York, de nos jours. On retrouve Zack Kosinski, alors âgé d’une vingtaine d’années. Zack n’en a cependant réellement vécu que la moitié, puisqu’il vient de passer une décennie plongé dans un étrange sommeil provoqué par son père, Charles Kosinski, scientifique de grand renom mystérieusement disparu depuis lors. Soigné dans une clinique privée où il se remet doucement de cette immobilité prolongée, Zack est constamment en proie au doute et au questionnement. Son passé le hante, son présent l’angoisse, quant à son futur, il l’a entièrement remis entre les mains d’une jeune infirmière, Tia Brown, qui s’efforce de lui faire reprendre pied dans le monde réel. Le problème, c’est que Zack doute également de sa propre réalité. Les visions qui s’imposent à lui lui révèlent même qu’il serait doué de « prescience ». Son esprit serait en effet capable de se projeter mentalement vers d’autres réalités. Ces réalités qu’il perçoit sont en apparence absolument similaires à la sienne. En apparence seulement, car lorsqu’il analyse de près ses visions, Zack se rend compte de subtiles différences… La conclusion qui s’impose à lui n’est pas pour le rassurer : a-t-il vécu plusieurs vies, sur plusieurs plans différents ? Il n’aura malheureusement pas le temps de trouver des réponses à ces questions. Surveillés par des agents de la CIA – qui convoitent les mystérieuses recherches scientifiques de son père – Zack et Tia seront obligés de prendre la fuite pour préserver leur intégrité…

Uchronie[s] – New York – Tome 2 – Résonnances
New York. De nos jours. Dans cette réalité, Zack Kosinski, âgé d’une vingtaine d’années, se remet doucement d’un coma artificiel dans lequel l’a plongé son père, scientifique reputé. En proie à de terribles visions, où il voit notre monde de manière étrangement décalée, Zack s’interroge sur cette réalité parallèle ainsi entrevue. Mais aussi sur celle de la ville où il croit se trouver? Seul havre de certitude dans cet univers de doute, la belle Tia, une jeune infirmière qui a tout plaqué pour sortir Zack de cet hôpital, où sa vie étai t maintenant en danger? Encore que cet havre de certitude ne résiste pas longtemps à une nouvelle et terrible vision? où Tia apparaît beaucoup moins sympathique et désintéressée qu’elle ne veut bien le montrer.

Uchronie[s] – New York – Tome 3 – Retrouvailles
À peine sorti de son long coma, Zack est fait prisonnier par la CIA… L’armée américaine compte bien se servir de lui comme cobaye pour tester les possibilités de la fusion noire, avec comme projet de s’en servir comme arme ultime. Les geôliers de Zack comptent parmi leurs rangs Bill et Véronika Kozinsky, ses parents. C’est Véronika qui détient la clé du destin de Zack : elle lui apprend son passé pour le convaincre d’accepter l’expérience, tout en espérant une issue moins dramatique pour sa famille dans une autre réalité…
Les ponts entre les trois mondes deviennent plus évidents : si certains individus existent dans chacun d’eux avec des destinées différentes, d’autres semblent voyager de l’un à l’autre… On comprend dans ce troisième et ultime tome de ce cycle à quel point le scénario de Corbeyran est époustouflant d’habileté : les liens apparaissent entre les univers parallèles, et la vérité se dévoile sur la famille Kozinsky et sur la mystérieuse Tia.

Notre avis

Voilà une belle saga qui a pour particularité de faire fonctionner vos méninges. On est habitué aux sauts dans le temps, moins aux sauts d’un espace temps à l’autre et d’un univers à l’autre. Et si la série est palpitante à suivre, il faut mieux la lire d’une traite, univers par univers pour bien suivre le cours des histoires. Le scénario est habile et les dessinateurs font le job. J’ai eu une petite préférence pour New Byzance dont le récit est plus linéaire, avec une fin particulièrement cruelle. C’est le premier univers que j’ai lu, ensuite il faut jongler, replacer les faits dans l’ordre, accepter les changements de paradigmes, profiter des effets « déjà vu » pour essayer de comprendre ce qui arrive ici et n’est pas là-bas. L’épilogue n’est pas de trop pour combler nos manquements. La pirouette de la fin nous invite à lire les 10 prochains albums de la série, ce que j’ai pas fait à ce jour.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s