Charlie 9

 

  • Scénariste : Richard Guérineau d’après Jean Teulé
  • Dessinateur : Richard Guérineau
  • 2013
  • Delcourt

Résumé éditeur

Charles IX fut de tous les rois de France l’un des plus calamiteux. À 22 ans, pour faire plaisir à sa mère, il ordonna le massacre de la Saint- Barthélemy qui épouvanta l’Europe entière. Abasourdi par l’énormité de son crime, il sombra dans la folie. Transpirant le sang par tous les pores de son pauvre corps décharné, Charles IX mourut à 23 ans, haï de tous… Pourtant, il avait un bon fond.

Nos avis

Marc – A lire la note de l’éditeur, on se dit qu’on ne va pas beaucoup rigoler avec cette BD.  La dernière phrase cependant peut intriguer : « Pourtant, il avait un bon fond… »
L’album raconte la vie et l’oeuvre macabre d’un roi dégénéré de la dynastie des Valois : Charles IX rebaptisé ici avec humour Charlie 9. On y retrouve l’esprit du roman de Jean Teulé publié en 2011. L’adaptation de Guérineau est parfaite. Ce roi vécut 23 ans, c’est peu, mais dans son cas beaucoup trop ! Guérineau nous offre là une petite anthologie des crimes et bassesses d’un roi sans envergure, manipulé par sa mère et sa cours. Les massacres, les prises de décisions aux conséquences mortifères sont racontés sur un ton léger, l’histoire de France nous est narrée par le biais d’anecdotes souvent sanglantes : la Saint Barthélémy, le génocide des alouettes  (Alouette, je te plumerai la tête…), la grande épidémie du 1er janvier, les poissons d’avril, les empoisonnements au muguet… On finit par s’amuser de ce roi « serial killer » qui provoque « à l’insu de son plein gré » des milliers d’homicides, y compris la plupart de ses servants protestants.
Le dessin de Guérineau, très beau, très coloré, nous montre toutes ces horreurs avec style, la mort est belle, le sang est son habit. Clin d’œil à la BD franco-belge et à Morris et à Peyo en particulier.
Crossroads sur Babelio, écrivait en 2014: « Le tout se dévore en apnée, toujours partagé entre une certaine affliction historique et un comique de situation formidablement retranscrit. »
A dévorer (avant le repas ;-).

 

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s